« Un espace de travail alternatif en vue »

 

Visuel Actu 11Il y a quelques jours s’est tenu à la salle de la Dauge le second comité stratégique de la toute nouvelle association Graine de Coop.

Cette association, née officiellement le 29 novembre dernier, a pour vocation de créer un tiers-lieu sur la commune de Saint-André-de-Cubzac. À la genèse de ce projet original, Sandra Prieto, coordinatrice de Graine de Coop : « L’idée a pris du temps. Fin 2016, un bilan de compétences m’a permis de faire émerger un premier projet, un café culturel. Puis, après avoir rencontré les acteurs locaux, j’ai vu le potentiel à Saint-André pour créer ce type de structure, qui n’existe pas encore ici. »

Depuis fin août le projet est en cours d’élaboration. Il comprendra un café, avec des produits du territoire, des espaces de travail partagés et collaboratifs. Il sera également un lieu de vie et de partage avec des conférences, des rendez-vous thématiques sans oublier une programmation culturelle au travers de spectacles et d’expositions.

Pour Sandra Prieto, « C’est un projet qui prend sens dans une zone semi-rurale parce qu’il contribue à retisser du lien et à valoriser la richesse du territoire ».

Tisser des liens

Une dizaine de personnes ont participé à ce comité stratégique, dont le vice-président de l’association Cyril Giresse et Eugénie Michardière, chargée de mission Région sur l’Appel à manifestation d’intérêt tiers-lieu.

Les participants viennent d’horizon divers et sont tous à la recherche d’un lieu fédérateur qui permettrait de travailler mais aussi de tisser des liens et d’échanger des compétences. Il s’agit de faire le point mais aussi de confronter les idées de chacun. La coordinatrice rappelle que le projet bénéficie d’un accompagnement de la région au titre de territoire Cadet, ce qu’explique Eugénie Michardière : « Cadet, cela signifie Contrat aquitain de développement de l’emploi territorial, il permet un accompagnement plus ciblé sur les problématiques d’emploi, de formation. L’AMI soutient à 50 % pour un plafond de 100 000 euros le financement prévisionnel. »

Espace de travail partagé

Plusieurs participants soulignent la nécessité d’avoir un lieu de travail partagé face aux temps de trajet vers la métropole. « Un espace de travail partagé c’est un gain de temps incroyable pour nous qui vivons aux portes de la métropole, à la fois si près et si loin aux heures de pointe ! » Eugénie Michardière approuve : « Le télétravail se met en place, travailler à proximité immédiate de son domicile est une vraie demande. » La suitede la discussion s’oriente sur ce que sera ce tiers-lieu, avec l’idée de l’insérer dans le territoire sans entrer en concurrence avec l’existant : « Le choix des activités proposées a déjà été revu en fonction des activités locales existantes, nous souhaitons apporter notre pierre à l’édifice de l’économie locale », assure Sandra Prieto. Courant janvier, les commissions de travail vont débuter et les avancées seront validées par le Conseil d’administration, le projet devrait aboutir à l’aune du troisième trimestre 2018.

Article publié dans Sud Ouest – 30 décembre 2017

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s